Respiration Abdominale

« Si j’imite une respiration de non stress, je peux retrouver un état de non stress car le diaphragme est en lien avec nos émotions via le système nerveux. »

Mouvement du diaphragme

JE SUBIS

 

 Situation stressante

Blocage du diaphragme

Changement du lieu (respiration

thoracique)

Accélération du rythme

Diminution de l’amplitude respiratoire

- Moins bonne oxygénation

- Moins bonne élimination des acides

Sensation de boule au plexus, nœud dans le ventre

- Douleurs dans le haut du corps, trapèze, nuque… (respiration sous claviculaire)

- Douleurs lombaires (les attaches du diaphragme tirent sur les vertèbres lombaires et accentuent la lordose)

 

 

 

J’AGIS

 

Respiration volontaire

Augmentation de la mobilité du diaphragme

Changement du lieu (respiration ventrale)

Ralentissement du rythme

Augmentation de l’amplitude respiratoire

- Meilleure oxygénation

- Meilleure élimination des toxines par purification du sang (évacuation du CO2, acides volatiles)

- Massage des organes de la zone  abdominale

- Calme le système nerveux

            ⇒ Détente

- Centrage (meilleure synchronicité (corps / émotion / pensées)

- Contrôle des émotions

Clarté mentale favorise le discernement

Le cerveau consomme 20 % d’O2)

- Equilibre les deux hémisphères cérébraux

- Favorise la confiance en soi

Bénéfices

Permet une amélioration de la santé. Images

Réduit la tension artérielle, règle une activité régulière des intestins. 

Si vous êtes sous tension, le diaphragme qui est un muscle respiratoire qui sépare l’abdomen du thorax, est le plus souvent paralysé ce qui peut entraîner : constipation, problèmes génitaux, insuffisances biliaires et hépatiques …

Protocole

Au début à pratiquer allongé. 

Appliquer une main sur votre abdomen.

Expirer en chassant le plus d’air possible par la bouche comme si vous souffliez dans une paille. Inspirer par le nez.

Poussez votre main à l’aide de l’abdomen,  le ventre se gonfle comme un ballon. Observez comment l’air peut envahir  la partie basse de vos poumons, Expirez, contrôler avec votre main que l’abdomen se vide complètement et devient tout à fait plat.

Faites ainsi régulièrement plusieurs inspirations et expirations avec le va et vient de votre main sur le ventre.

Contrôler votre respiration régulièrement pour que cela devienne un automatisme.

Le but final étant de toujours respirer ainsi.                               

Lorsque vous aurez terminé, remuez les orteils, les doigts, les bras, les épaules, les jambes en les pliant légèrement l’une après l’autre.

Étirez-vous les bras allongés au-dessus de votre tête.